Imprimer En savoir plus

picto L'agame barbu d'Australie - Pogona vitticeps

Origine : Australie

Nom latin : Pogona vitticeps

Famille : AGAMIDÉS

Longévité : 6 à 10 ans

Classé initialement dans le genre Amphibolurus, il fait partie du genre Pogona avec 7 autres espèces dont Pogona barbata et Pogona henrylawsoni.

 

Adorable petit lézard, le Pogona fait un malheur chez les terrariophiles amateurs. Protégé dans la nature, comme toute la faune australienne, les spécimens proviennent tous d’élevages et ne sont soumis à aucune législation.


Description :

 

C’est un lézard à l’allure préhistorique. D’une cinquantaine de centimètres maximum, il est plutôt massif et aplati dorso-ventralement. Brun grisâtre à l’origine, avec des dessins sombres sur le dos, il est décliné maintenant en de nombreuses mutations de couleur : pastel, yellow, red, gold… L’une de ses caractéristiques est de posséder une couronne d’écailles épineuses autour de la tête lui donnant une allure menaçante lorsqu’il l’érige. Les membres possèdent 5 doigts munis de griffes.


Hébergement :

 

Originaire des savanes désertiques australiennes, le Pogona a un mode de vie diurne à la fois terrestre et semi-arboricole.

Il nécessite donc beaucoup de surface au sol, le terrarium garni de sable calcaire, devra donc être assez vaste (120 x 70 x 60 cm en moyenne pour un couple). Nécessitant une chaleur sèche (hygrométrie 50 %), on utilisera donc plutôt des ampoules céramique chauffantes et rochers chauffants plutôt qu’un cordon.

C’est un lézard héliophile, c’est-à-dire qu’il apprécie l’exposition au soleil. Un éclairage UVB est nécessaire à sa bonne croissance. On doit assurer une température de 28 à 30°C (35°C au point chaud) le jour et 22°C la nuit.


Soins quotidiens :

 

Même s’il boit peu, il faut lui mettre tous les jours un abreuvoir régulièrement nettoyé .

Son régime alimentaire est assez varié : invertébrés de toute sorte (insectes, vers, arachnides), vertébrés (micromammifères, lézards), ainsi que des végétaux, fleurs, fruits, légumes. Il aime chasser à l’affût. On distribue la nourriture tous les jours pour les jeunes, tous les 2 jours pour les adultes (souris 1 fois/semaine maximum).


Reproduction :

 

Il se reproduit assez bien en captivité. Après une période « d’hibernation » en Novembre, Décembre à 25°C le jour et 18°C la nuit, on remet mâle et femelle ensemble. 21 jours après l’accouplement, la femelle pond 10 à 30 œufs ovales et mous qu’elle enterre. Placés en incubateur dans de la vermiculite humide à 28°C pour une hygrométrie de 80 %, ils y restent 2 mois.

2 à 5 pontes sont possibles sur une année.


Voir les autres fiches conseils