Imprimer En savoir plus

picto L'iguane vert

Origine : Amérique du Sud : du Mexique au Brésil, Antilles.

Nom Latin : Iguana iguana

Famille : IGUANIDÉS

Longévité : 10 à 15 ans.

 

Il existe 2 espèces d’iguanes verts : Iguana iguana que l’on trouve dans le commerce et Iguana delicatissima, l’iguane des Antilles, strictement protégé.

 

L’iguane vert est un grand lézard qui a connu et connaît un grand succès aussi bien aux Etats Unis, où l’on en dénombre plus de 1,7 millions, qu’en Europe. Très spectaculaire, c’est un reptile de compagnie très familier. Il est soumis à réglementation (annexe II de la Convention de Washington). On distingue 2 sous espèces : Iguana iguana sp. et Iguana iguana rhinolopha qui se distingue du précédent par la présence de 2 petites cornes sur l’extrémité du nez.


Description :

 

Mesurant en moyenne 1,5 m adulte, de couleur vert vif à vert foncé, il a une allure massive avec une queue représentant 2/3 de sa longueur . Ses membres, bien développés, possèdent des griffes acérées. Une crête dorsale épineuse court le long du corps. Il arbore également un fanon volumineux, sorte de peau, en région gulaire, que les mâles déplient lorsqu’ils défendent leur territoire.

Sur le sommet du crâne, on peut distinguer la présence d’un organe circulaire appelé œil pinéal vestige du troisième œil des dinosaures. Cet organe, relié à l’épiphyse, joue un rôle dans la thermorégulation et les biorythmes de l’animal.

Comme tous les iguanidés, l’iguane vert possède dans le palais un organe appelé organe de Jacobson ou organe voméronasal, relié au cerveau et servant à la fois pour le goût et l’olfaction.


Hébergement :

 

Diurne et semi arboricole, l’iguane vert vit toujours près d’un cours d’eau. Excellent nageur, il utilise sa queue pour se propulser. Vue sa taille adulte, un grand terrarium vertical (100 x 100 x 150 cm) est un minimum.

Un couple ou un groupe devra être maintenu dans une pièce réservée à cet usage. On l’équipera de branchages, écorces d’arbres avec une zone de bain chauffée. Le sol sera recouvert de tapis plastique, de substrats spécifiques reptiles ou de billes d’argile.

La température idéale, 28 à 32°C le jour pour 25°C la nuit, est assurée par un cordon chauffant sous le bac et des lampes céramiques en hauteur. Un néon délivrera les UVB nécessaires à la croissance des juvéniles. Un cycle jour/nuit de 12/12 heures est satisfaisant.


Soins quotidiens :

 

Une hygiène rigoureuse est nécessaire comme pour tous les terrariums tropicaux humides : nettoyage journalier du bac d’eau et du substrat avec évacuation des excréments.

Tous les 2 mois, changer complètement le substrat et désinfecter à l’eau javellisée terrarium et accessoires.

L’iguane vert est folivore et frugivore : il consomme fleurs, fruits et feuilles, exceptionnellement quelques insectes. Éviter les vers de farine très pauvres en calcium et responsables de maladie métabolique osseuse chez les jeunes. On utilise de façon préférentielle le cresson, la chicorée, les blettes, le trèfle, la luzerne, le pissenlit, les fleurs d’hibiscus, de rose, les fruits (oranges, mangue, kiwi, figue).

Une supplémentation calcique est nécessaire sous forme de calcium en poudre saupoudrée 2 fois/semaine sur la nourriture.


Reproduction :

 

Un couple ou un groupe d’un mâle pour plusieurs femelles est nécessaire. Après accouplement bref mais qui peut se répéter, la femelle fécondée va grossir puis cesser de s’alimenter en fin de gestation (durée totale 95 à 100 jours).

On lui installera alors une zone de ponte à base de sable mélangé à de la terre. Elle y déposera ses œufs (de 10 à 70) ovales et mous.

Ils sont alors placés en incubateur, enfouis dans de la vermiculite humide, à 30°C avec une hygrométrie de 90°C. Les jeunes sortent après 2 à 3 mois et mesurent une vingtaine de cm.


Voir les autres fiches conseils